APPRENTISSAGE SUR BIBLIOVIR : STRATEGIE DE COMMUNICATION EN CAS DE CRISE DANS L’ENTREPRISE

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Dans une entreprise, des situations de crise peuvent naître à tout moment au cours de son fonctionnement. Elles peuvent être endogènes, c’est-à-dire, émaner directement de l’entreprise, de son action, de ses services, du fait d’un de ses agents, ou exogènes, c’est-à-dire, émaner d’un fait externe à l’entreprise : les autorités politiques ou de régulation d’un service, d’un secteur d’activité, d’un produit… Chacune d’elle fait appel à une stratégie de communication adaptée. Mais, dans l’ensemble, il convient de souligner trois grands aspects de cette forme communicative. Si vous êtes directeur ou responsable de la communication d’une entreprise, tâchez d’opter pour la stratégie qui sied le mieux à la situation en présence ! Le point dans la suite de cette analyse.

APPRENTISSAGE SUR BIBLIOVIR : STRATÉGIE DE COMMUNICATION EN CAS DE CRISE DANS L’ENTREPRISE : la stratégie de la reconnaissance

En vertu de la stratégie de reconnaissance, l’entreprise accepte la situation de crise. Dans ce cas, elle gagnerait à le faire le plus rapidement possible. En effet, lorsqu’une crise s’installe, et que l’entreprise choisit de la reconnaitre, sa communication doit absolument précéder celle des médias. Le fait est que, si le contraire se produit, autrement dit, si les médias dévoilent cette crise avant l’entreprise, et qu’elle la reconnait a posteriori, son image auprès du public sera immédiatement plombée. Elle traduit, par là, l’échec de sa communication, et perd sa crédibilité auprès du public. Évidemment, il va de soi que les axes de la stratégie de la reconnaissance diffèrent selon que l’entreprise est responsable ou non de la crise. Cette reconnaissance peut se faire de plusieurs manières. L’entreprise pourra alors :

  • · Reconnaitre sa responsabilité, tout en l’élargissant à d’autres protagonistes, des entités externes, dans le cas où celles-ci y sont également impliquées.
  • · Avouer ne pas comprendre la provenance de cette situation problématique.
  • · Avouer sa responsabilité de façon complète dans cette situation. Dans ce cas, si cette action s’accompagne d’une réparation des dommages éventuellement subis par des tiers, elle gagne en crédibilité, et acquiert ainsi un avantage médiatique.

La stratégie de la reconnaissance a également l’avantage d’éviter à l’entreprise d’avoir à répondre, plus tard, d’une remontée de preuves affirmant le contraire de ses précédentes allégations. Elle frise la transparence et le franc jeu.

APPRENTISSAGE SUR BIBLIOVIR : STRATÉGIE DE COMMUNICATION EN CAS DE CRISE DANS L’ENTREPRISE : l’usage du projet latéral

En vertu du projet latéral, la communication de crise a pour principal but de modifier son angle, et de l’envisager en dehors du champ de l’entreprise. Autrement dit, elle consiste à réorienter le débat, de sorte que l’entreprise apparaisse moins coupable, moins responsable de la crise. De nombreuses entreprises ont recours à cette stratégie. Mais, pour produire de bons résultats, elle doit forcément s’appuyer sur des éléments tangibles, des preuves palpables. Dans le cas contraire, elle causerait plus de dégâts que la crise elle. Voici quelques pistes à utiliser, si vous choisissez d’opter pour cette stratégie :

  • · La contre-attaque et l’indexation de l’entité qui profite de cette situation, notamment la concurrence.
  • · L’indexation d’une entité externe à l’entreprise.
  • · Une communication davantage axée vers un autre fait, plus glorieux pour l’entreprise.
  • · Une communication qui insiste sur le fait que, si l’entreprise n’avait pas fait tout son possible, le pire se serait vite produit.

APPRENTISSAGE SUR BIBLIOVIR : STRATÉGIE DE COMMUNICATION EN CAS DE CRISE DANS L’ENTREPRISE : la stratégie du refus

En vertu de la stratégie du refus, l’entreprise affirme que la crise n’existe pas. Elle doit être capable de justifier cette position de bout en bout. Pour cela, l’entreprise peut :

  • · Ne rien dire ; être silencieuse face à la situation.
  • · Arrêter toute déclaration dès que la crise commence.
  • · Considérer la crise, dans ses effets, comme étant banale. Pour cela, il faudra qu’elle soit seule à disposer des données relatives à cette crise.

Cette stratégie peut être très préjudiciable à l’entreprise si, sur le long terme, cette crise ressurgit avec des éléments qui imposent une nouvelle lecture, une lecture qui contredit radicalement la position que l’entreprise a adoptée. La conséquence immédiate est la perte de sa crédibilité. Tâchez donc de faire usage de cette stratégie uniquement si vous êtes sûr de vos données ! Sur BIBLIOVIR, des coachs sont prêts à vous épauler dans votre formation sur les stratégies de communication de crise.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.